Le sursemis de prairie: pourquoi et comment?
Après la sécheresse, quelles conduites pour les surfaces fourragères ?

Comment produire le fourrage ? 

Avant, il y avait le vent 

Autrefois, la récolte du foin se faisait avec des engins légers sur le sol sec, en fauche tardive. Le foin séchait sur place au champ.

Les herbes arrivaient à maturité et produisaient des graines. 
Celles-ci étaient semées par le vent, en réensencement naturel, puis piétinées par les animaux en pâturage. 

Ce qui a changé depuis : 

Sursemis prairie

Quels problèmes rencontrent les agriculteurs ?

Aujourd'hui, que se passe-t-il ? 

Le fourrage est récolté avant épiaison, ce qui empêche le réensemencement.
De plus, des engins lourds roulent sur un sol parfois humide et aggravent la détérioration des prairies.

Dégradation des prairies

Sécheresse

Les étés que nous avons depuis plusieurs années sont de plus en plus chauds et secs. Certaines graminées disparaissent !  

Dégâts de gibiers

Les sangliers, les mulots... viennent régulièrement abîmer les prairies. Cela engendre une perte de rendement et une dégradation du matériel. 

Taupinières

Le nivellement des taupinières par un outil est important, mais sans sursemis, ces espaces sont vites colonisés par les mauvaises herbes.

Quand sursemer ?

Comme expliqué sur le graphique ci-dessous, les périodes idéales de sursemis sont : 

  • Mars/avril : au démarrage de la végétation
  • Mai/juin : après la première coupe 
  • Août/septembre : après la dernière coupe 

sursemer

Que sursemer ?

L'idéal est de sursemer un mélange de :

  • graminées précoces (ray-grass italien, fétuque...) 
  • graminées tardives (ray-grass anglais...)
  • légumineuses (luzerne, trèfles, vesce...)

Comme expliqué sur le graphique ci-dessous, les proportions varient au cours des années. 


Pourquoi sursemer ? 

Sursemer ses prairies est un enjeu majeur.
Non seulement c'est un challenge économique, mais c'est aussi et avant tout une démarche écologique qu'il faut entreprendre en respectant la nature et ses principes agronomiques.

L'agriculture de demain, c'est cultiver avec une gestion : 

  • agronomique : en symbiose avec les principes de notre environnement 
  • économique : profitable aux éleveurs et agriculteurs de nos régions
  • écologique : dans l'intérêt de la nature et de sa diversité

Quels outils pour le sursemis ?


Après le sécheresse, quelles conduites pour les
surfaces fourragères ? 

Article Sillon belge


Comparaison d'outils pour décompacter - fissurer les sols
Observation du travail réalisé à l'aide d'un profil de sol